Visite à La Guerche

Cela nous enchantais de revenir à La Guerche faire un coucou à nos amis du coin, et la nostalgie du départ l'année dernière aussi, même si au final un sentiment étrange nous a envahi lorsque nous sommes revenu...


Nous avons passé un séjour agréable avec le beau temps, à revoir les personnes qui nous on soutenu avant notre départ.

C'est sans compter l'accueil déplorable de Mr le maire, qui en plus d'être raciste, est hypocrite, même pas la franchise de venir nous voir... Explications :


Les gendarmes sont bien évidement venu nous voir lors de notre arrivé et les avions prévenu que nous repartirions le mercredi suivant notre arrivé. Aucun problème avec la gendarmerie qui se souvenais bien de nous lorsque nous nous entraînions avant notre départ, qui eux-même n'ont pas compris pourquoi Mr le maire ne souhaitais pas que l'on vienne sur sa commune.


Bien sur, Mr le maire, avec sournoiserie, plutôt que venir nous voir, ou même voir avec la gendarmerie, à essayer de déposer un arrêter préfectoral directement auprès du préfet, pour nous faire partir, le jour de notre départ prévu, donc inutile de plus est.

Sauf que ! Nous ne sommes pas officiellement des "gens du voyage", statut que l'on nous a refuser à Châtellerault et à La Rochelle, pour plusieurs raisons.

Nous nous sommes donc rattaché à la mairie ou vie le père de Sébastien et nous avons un statut de "SDF" avec la particularité d'être en roulotte à cheval. (c'est un peu plus complexe, mais en résumer ça donne ça)


Avec l'accords des gendarmes, nous avons refuser ce document car aucun "gens du voyage" n'occupait le terrain communal de La Guerche, nous usons simplement de notre droit à la libre circulations en France, et le libre accès au terrain communaux du fait de notre particularité.


Ah quel paperasse inutile, faire déplacer des services de gendarmerie qui on probablement d'autre chose à faire, essayer d'user de son petit pouvoir, en vain,nous n'avions pas prévu de rester des mois, nous avions prévu de partir et nous l'avons fait...


En tout cas, la première tentative de nous faire expulser par arrêter préfectoral est sur notre commune de départ, nous nous y attendions pas c'est sur, mais cela nous à permis de vérifier que ce genre de document n'est pas valable pour nous.


Sinon tout se passe bien pour nous, la roulotte est réservé, la vente étant prévu en avril, d'ici la nous retournons à St Julien l'Ars, du moins pas trop loin, et nous vous réservons une surprise, nous vous en dirons plus bientôt...