ūüĆĻ Le syndrome de l'exclus ūüĆĻ

Mis à jour : 5 juin 2019

03/06/2019

Nous sommes des êtres libre, conscient de l'être !

Nous nous souvenons de l'accueil de Civray, un accueil exceptionnel d'ailleurs, dans la Joie, l'Harmonie et Amour, que nous n'oublierons pas !


Ici à Chef-Boutonne c'est différent, pour le maire c'est une question d'apparence, nous sommes libre et ça ne plait pas, être du voyage implique la discrimination qui va avec.


Nous nous somme installé à l'arrière de la mairie puisque arrivé un dimanche, et ce même si il y a un numéro d'urgence de la mairie pour éviter ce genre de situation, puisque nous avons appeler et laisser des messages samedi et dimanche matin.

outefois si il n'ont pas r√©pondu c'est certainement que nous devions vivre cette exp√©rience. Nous sommes donc arriv√© devant la mairie dimanche, et voyant de la p√Ęture sur terrain communal juste √† cot√©, cela √©tait parfait pour nous.


La Vie ne fait pas les choses par hasard, alors nous nous sommes installé en attendant le lundi matin voir avec la commune combien de temps nous pouvions rester.

Nous avons passé un très bon dimanche, rencontré des voisins fort aimable, échangé. Même un papy de 88 ans qui nous a raconter l'histoire de Chef-Boutonne !

Encore mieux, Johnny et sa famille sont venu nous voir, quel plaisir !


Le lundi a été forcément différent.

7h15, en train de prendre le café nous nous sommes senti "agressé", sans bonjour, sans sourire par des partenaires (ou employé) de la mairie, mais passons, nous sommes rester dans l'Amour.

Nous avons ensuite rencontrés des employé communaux très sympathique, dont la personne qui s'occupe du CCAS, d'autres un peu moins.

Et nous avons fini par rencontrer Mr le maire et son adjoint, qui estime qu'un lieu public leurs appartiennent...

Or c'est communal, public justement donc cela appartient à la communauté, à l'Etat, nous avons des droits et des devoirs, et les connaissons très bien d'ailleurs (prochainement une section justice sur le site internet).

Vous n'imaginez pas le nombre d'arrêter communaux qui sont illégaux aux yeux de l'Etat (un portique par exemple, ou des pierres de blocage, ou même de simple panneaux)


Pour une question d'apparence, il ont souhaité "nous parquer" et nous déplacer, et oui ici apparemment le regard des autres est très important et la différence que nous représentons les choques. Pour eux nous sommes irrespectueux de la nature, les chevaux ne sont pas propre...


Mais Mr le maire, tout les déchets de plastique, canette, etc... que nous avons nettoyé à notre arrivé sont-ils plus propre que nous ? Un crottin de cheval va nourrir les arbres, et l'herbe appartiens à la Vie, peut-être à la commune d'un certain point de vue mais surtout pas à vous.

Et je peux vous garantir que nous respectons bien plus la nature que ce que vous pouvez l'imaginer.


Pour Mr le maire m√™me les fientes de poules sont n√©faste pour l'Image qu'il veux donner et pourtant un coup de pluie et tout dispara√ģt, revient √† la terre...


Ne voulant pas être mis à l'écart, de toute façons nous nous sentons mal à l'aise après ce genre de situation, nous préférons partir de la commune, de plus nous n'avons pas un véhicule motorisé, nous ne partons pas en tournant une clefs, faire 600m ne ferais que frustrer les juments, surtout pour avoir un plan d'herbe identique avec en prime une battue contre les corbeaux le soir même, nous n'avons pas spécialement envie d'avoir une balle 'perdue".


Donc mardi matin première heure nous serons partit et d'ailleurs nous laissons toujours "propre" derrière nous, il y a généralement moins de déchet à notre départ qu'à notre arrivée, et ce même si Mr le maire considère des choses naturelles comme impropre.


Nous restons dans la Joie, l'Amour et l'Harmonie avec terre mère, il est parfois difficile de ne pas se faire influencer par les énergies néfaste des autres.


Se lundi soir nous faisons un repas convivial avec des rencontres, donc surement une mise à jours de l'article prochainement.


Nota : Nous voleurs ? c'est nous que l'on vole ! Notre cravache dès la première nuit à Chef-Boutonne... On détériore ? A Limalonge, Estelle se promenais et elle c'est éloigner du vélo, résultat ? un pneu crevé avec méchanceté... Mais peu importe, la Vie est généreuse, nous avons toujours ce dont nous avons besoin, nous préférons rester dans l'Amour !


04/06/2019


Nous avons fini cette journée de lundi dans la Joie, des rencontres de villageois très agréable, un partage toujours de mise ! Un grand merci à vous, nous en avions vraiment besoin !


Même les gendarmes sont venu nous voir dans la Joie avec le sourire, nous comprenons d'une certaine manière qu'étant stationné à coté d'une école, il est important de savoir qui nous sommes, ce qu'ils ont très bien compris d'ailleurs ! C'est d'ailleurs sur leurs conseils amical qu'ils nous ont parlé d'un endroit très jolie et communal. Sompt au bord de la Somptueuse...


Nous avons passé une très belle soirée avec David, et Sara qui est venu nous voir, encore des moment très agréable, et heureusement car nous devions être prêt pour cette journée du mardi !


Nous sommes donc partit de bonne heure dans le Bonheur ! La route c'est tr√®s bien pass√©, des sacr√©s c√ītes tout de m√™me, donc au bout de 8km il nous fallait nous arr√™ter. Nous avons suivis le conseil des gendarmes et nous sommes arr√™ter au bord de la Somptueuse.


Après l'accueil peu chaleureux de Mr le maire et son adjoint de Chef-Boutonne ancré dans l'apparence, nous ne pensions pas trouver pire et au final à coté de l'accueil raciste et plein de haine de Mme la Maire de Sompt, Mr le maire de Chef-Boutonne est un Amour, et beaucoup plus respectueux, comme quoi il ne faut pas penser...


Nous avions pris une vidéo et voulions porter plainte pour haine raciale, mais préférons porter l'Amour en nous et avons supprimer cette vidéo.

L'histoire se répète, et les gens ne s'en rende même pas compte. Nous connaissons nos droits, et aussi nos devoirs, apparemment non connu de beaucoup de Maire de France.


Cette femme voulant nous "dégager" de là à tout prix, tel des vermines qui ne devrais même pas exister. Des gens comme nous, c'est pas possible pour elle... Nous n'avons même pas pus discuter avec elle, n’écoutant pas un moindre mot alors qu'elle nous crachait sa haine à chaque seconde, vous n'imaginez même pas l'impact sur les enfants...


Bref Inutile de vous faire un dessin ou d'en dire plus vous avez surement compris le message. Un deuxième maire (oui apparemment c'est nouveau maintenant il y a plusieurs maire, suite à une fusion de commune), beaucoup plus compréhensif et à l'écoute, avec une envie d'aider et de nous sortir de cette situation est venu nous voir. Nous avons trouver un "compromis".


Compromis que nous avons accepté pour deux raisons.


La première : il est vrai que nous nous sommes mis dans une situation délicate en "descendant" un peu trop, nous avions besoin d'un coup de main pour ressortir afin d'éviter trop de difficulté pour Alizée & Arcane (même si à Civray elles nous ont prouver qu'elles était très vaillante).


La deuxième : Vous montrer comment nous sommes perçu en France, pays des Droit de l'Homme (et de la Femme, puisque Homme avec un grand H) et du Citoyen. Nous sommes perçu comme des déchets, des nuisibles... La preuve en images dans les photos.


Nous voulions vraiment vous montrer ça, sinon nous n'aurions jamais accepter de faire tirer la roulotte par un tracteur municipal, une équipe quand même agréable et choqué du comportement de Mme la Maire, dans le désarroi le plus complet.


Nous avons tout de même appeler les gendarmes qui nous avaient conseillé de venir au bord de la Somptueuse, tout aussi choqué du comportement de cette pauvre dame, car avions besoin de conseil. Garder l'Amour en soi, voilà ce que nous retenons de cet appel, et prouver que nous sommes loin d'être ce que pensent ces gens là. Nous étions en droit de rester sur place, et avions le choix !


Toutefois notre but étant de montrer ce que nous vivons, et la Vie n'étant qu'apprentissage, nous avons fait le choix d'accepté ce qu'ont vécu nos ancêtres, et ce par Amour pour vous...

Par contre, nous n'accepterons plus Jamais ça, oh ça non !


Nous étions dans un endroit paradisiaque, nous avons été déporté avec les déchets, fin de l'histoire...


Pour le moment nous souhaitons quitter les Deux-Sèvre le plus rapidement possible, donc plus de détour et traçons notre route !


(Toutes les photos sont dans les onglets en questions)


Merci √† la Vie pour ses exp√©riences et merci Seigneur d'√™tre avec nous, en Nous, NOUS et de nous relier au CŇďur des cŇďurs ūüĆĻ




Les panneaux illégaux et les "souvenir" du passé :



258 vues