La formation à l'attelage avec Emmanuel G. !


Nous faisons le point ! En détail le séjour à St Bénin d’Azy !

Car avec les petits soucis des derniers temps (les juments qui ne sont pas prêtes au départ, le timon de la roulotte est incomplet, plein de petits détails à régler) nous avons eu tendance à être trop négatif et voir le mauvais coté des choses, or nous voulons vivre le contraire ! Etre positif et ne pas attiser la haine en nous… Nous avons passé de très bon moment à St Bénin d’Azy, et ce n’est pas parce que ça se complique et que nous devons partir pour avant avril que nous devons rester sur les mauvaises expériences, alors partageons tout, se sera mieux =) Bonne lecture

Petite précision, Kalyan & Kaès étais chez Mamie la semaine ou nous avons déménager.

La journée du 21 Février 2018 fût le début de notre nouvelle vie, malgré les aléas qui nous sont arrivée, nous avons réussis à déplacer les juments, les poules, Gulli, Java, et nous même, et ce grâce à Dominique, et la persévérance de Sébastien et l’aide de Benoit. Arrivée à 9h00 sur le lieu de location du véhicule de transport des juments, la surprise, un van au lieu d’une bétaillère, nous avons avisés, sommes partit louer un camion benne pour pouvoir tracter le van, et c’est là que Benoit est entré en jeu et a permis de faire la location et avancer les frais ! Donc nous revoilà 13h45 pour récupérer le van et donc départ pour Liglet, chez Jean-Patrick récupérer Alizée & Arkane, arrivée vers 16h00. Les juments ont littéralement sauté dans le van, elles étaient pressées de découvrir leurs nouvelles vies et venir avec nous.

Nous sommes arrivés à St Bénin d’Azy vers 22h30, une arrivée tardive, nous avons donc découvert la petite route pour les emmener dans leurs enclos, en face se trouvant Fauvette & Elma, deux jeunes comtoises.

Ensuite Maya & Manu nous ont présenté notre chambre, bien sympathique et nous nous sommes reposés. Nous sommes donc restés 10 jours en attendant que la roulotte soit livrée (et oui toujours en retard). Kalyan & Kaès sont revenu pendant cette période. Sébastien donnait un coup de main, on a scié du bois ensemble et avons récupérés quelques bûches en échange ! Des petites récoltes de légumes aussi. Sébastien de son côté a préparé du pain et de la brioche, nous avons partagé notre nourriture, et eux aussi. Maya nous a donné des vêtements pour les petiots, Manu une cafetière à l’italienne comme nous cherchions. Enfin plein de petites expériences sympas !

Ensuite la roulotte est arrivée le 2 mars, enfin plutôt la veille au soir, nous sommes aller chercher le camion avec Manu, il était perdu à St Bénin d’Azy ! Donc Nous avons attendu Jacques pour décharger la roulotte, un déchargement à la Roumaine ! Avec Manu nous avion préparer un espace pour pouvoir la décharger correctement, vous n’imaginez pas le tas de bois qu’on a nettoyer pour ça, mais non avec la pluie les chauffeurs n’ont pas voulu se risquer et s’enliser, d’ailleurs ils on du repartir avec l’aide du tracteur ! Mais voilà la première surprise, le timon pour atteler les juments à la roulotte n’est pas complet, il faut le faire finir par un ferronnier ! Nous le ferons faire dès que possible. Mais ce n’est pas grave cela nous a pas empêcher de nous installer, bon quatre jours pour pouvoir redresser la roulotte.

Nous avons monté le poêle récemment restaurer, la peinture soi-disant haute température s’écaille un peu, mais finalement ça donne un peu de charme au poêle, Les panneaux solaires sont montés, un peu à l’arrache avec la ficelle bleue, mais bon au moins ça fonctionne ! Nous avons donc un peu d’électricité et pouvons vous partager tout ça ! le lavabo est monté, mais la pompe pas encore fonctionnelle, eh oui nous avons une pompe 12v, mais le circuit de la roulotte est en 230v, au cas ou on nous file une rallonge ! Nous n’avions pas les luminaires non plus, et les avons installés par la suite ! Pour ça, voir l’article « On s'installe !».

Et voila la deuxième surprise, les juments ne sont pas prêtes au départ, Jean-Patrick ne nous avait pas précisé qu’il faudrait les retravailler, prendre le temps pour apprendre à se connaitre est une chose, être retravailler en est une autre. Donc forcément ça a commencé à tout compliquer et créé des tensions même, car nous ne nous étions pas préparés à rester si longtemps sur place, une erreur de notre part d’ailleurs ! Donc nous nous devions de trouver une solution, puisque Manu ne veut pas retravailler les juments, et ici l’espace est précieux, nous ne pouvons rester très longtemps. Pour ça, voir l’article « Tout ne se passe pas toujours comme prévu ! ».

Bon c’est possible aussi que dans le milieu du cheval, entre professionnel les avis diverges et nous débutant au milieu c’est pas toujours facile.

Alors oui nous n'avons pas trop parcouru sa bibliothèque, mais à l'heure d'internet on perd malheureusement cette habitude et oui on aura pu plus s'investir, puis les 10 premiers jours ont été assez mouvementé pour nous, nous changeons de vie et donc avons des marques à prendre aussi, faire la cuisine sur un poêle à bois c’est une habitude à prendre par exemple.

On nous reproche de ne pas avoir pris le temps avec nos juments, nous l'avons fait chaque fois que possible, la météo n'est pas toujours cool ici, et le terrain devient très vite impraticable.

Nous recherchions un accompagnement, changer de vie, de milieu, de région même, ça ne se fait pas comme ça ! Accueillant certes, mais ici le temps est précieux, donc pas trop disponible pour nous.

Notre vie et façon de voir le chose n’est pas facile à comprendre c’est sûr, mais ça nous a couter à nous aussi de venir ici, de rapatrier les juments, de faire livrer la roulotte, c'est donc que nous avons confiance en Manu & Maya, sinon nous n'aurions pas fait tout ça. C'est un très bon formateur, pour du débardage ou débourrage, pour faire des balades en calèche et pour apprendre les bases de l'attelage, mais pour accompagner des roulottiers dans une démarche de changer de vie comme on le fait, il faut forcément plus de temps et de patience. Nous aurions préféré un refus de sa part pour venir ici, nous former et aurions trouver d'autres solutions. On nous demande de partir rapidement, mais déplacer des chevaux et une roulotte ça ne se fait pas comme ça ! Donc nous serons partit avant avril !

Nouvelles du soir le 15 03 2018:

Nous avons donc trouvé une solution, résumons les fait car apparemment nous avons encore du mal à nous exprimer et nous faire comprendre correctement.

Nous avons fait des erreurs, les erreurs de débutants bien sur. On a pas trop fait les choses dans l'ordre, nous avons acheté les juments après la roulotte, or il est vrai que nous aurions du commencer par la ! Donc premier conseil pour les futurs roulottiers : prenez les chevaux avant la roulotte !

Nous avons donc fait livrer la roulotte sur notre lieu de formation pensant qu'une fois fini nous pourrions partir.

Nous sommes des personnes qui misons sur l'entraide, la confiance, la solidarité, bref nous sommes naïf, et l'assumons, c'est ce que nous voulons montrer à travers notre projet, que cela existe encore justement ! Donc oui 2ème erreur les juments, nous aurions du les essayer, la personne nous les ayant vendu a fait un an de roulotte, 3,3T environ 700km donc avons fait confiance.

Les couacs commence ici, nous n'avons pas encore nos colliers que nous devrions recevoir d'ici peu, et le timon n'est pas complet donc déjà c'est mal partit.

Au licol, sans l'harnachement, après deux essaies on a du mal a placer les juments au timon (elles ont d'ailleurs du mal a donner les pieds, nous commençons juste à réussir au bout de 3 semaine) Donc bon ok les juments aurait été prête au départ ça aurai encore pus le faire. Mais la du coup leurs ancien boulot a du les dégouter un peu, il faut donc les reprendre un peu.

Si jamais vraiment il nous est impossible de partir avec elles, malheureusement nous serons contraint de changer... Mais restons positif, et pour le moment on part du principe que c'est possible.

Donc 2eme conseil pour les futurs roulottiers, essayez les juments, ou faite un contrat d'essai d'un mois si ce n'est pas possible.

Voila nos grosses erreurs, maintenant, il faut résoudre ça. Nous ne restons pas à Saint Bénin d'Azy, car nous nous sommes pas très bien compris avec notre formateur. (Et puis les juments à retravailler c'étais pas prévu non plus) . Comme vous pouvez le constater nous fonctionnons surtout par l'échange, or c'est pas comme ça partout, nous nous adaptons bien sur, et avons payé notre initiation à l'attelage.

Cela n'est pas inutile nous plus, nous avons été dur ce matin, mais le 3eme conseil pour les futurs roulottiers, si vous connaissez une personne qui fait de l'attelage (ou même d'ancien roulottier), prenez d'abord le temps travailler un peu avec lui (ou elle).

Donc dans l'ordre achetez vos juments, essayez les lors de l'achat, et prenez le temps de les connaître, soyez proche des personnes qui sont issu du milieu de l'attelage et après faites la roulotte. Si nous vous disons tout ça, c'est pour vous éviter ce qu'il nous arrive...

Nous avons tout de même réussi à trouver une solution, ou du moins des personnes croyant en notre projet nous on tendu une main et nous donne du temps... D'ici peu donc, 2eme chance pour nous, ne baissons pas les bras, si nous aurions baisser les bras au moindre pépin, nous n'aurions jamais passé une nuit dans notre roulotte...

Nous partons avant la fin du mois dans le Jura, cela nous à été confirmé, un grand merci à la sellerie Courtois & le président des chevaux de trait comtois du Jura.

(Nous donnerons leurs identité seulement avec leurs accords)

Merci tout de même à Emmanuel Gascard et sa famille, pour leurs accueils, conseils, même si parfois nos façons de penser diverge et ne voyons pas les choses de la même manière, Ils on su faire preuve de grande patience avec nous, qui sommes comme des enfants qui apprenons tout.

Bonne soirée

Nous sommes navré d'apprendre que nos articles ne plaisent pas à tout le monde, notre façon de voir les choses ne plait pas à tous non plus, mais c'est comme ça et on ne changera certainement pas pour une histoire d'apparence, on se fou d'avoir l'aire naîf, bisounours ou ce genre de chose, on vie simplement et on apprend comme des enfants !

Post original du 24 02 2018

La journée du mercredi 21 février à été mouvementé pour rapatrié les juments à St Bénin d'Azy, chez Emmanuel G. Cela à commencé par un petit quiproquo et nous nous sommes retrouvé avec un van, au lieu d'une bétaillère ! Et oui deux juments de traits, et bien cela pèse (environ 1,6T) ! Rien n'aurait été possible sans Dominique Broc, qui a conduit le véhicule avec le van (qui aurai du conduire la bétaillère), et Benoit Marliac qui nous a permis de louer le camion ! Trouver une solution en 3 heures n'est pas une mince affaire ! La suite c'est très bien déroulé, nous sommes arrivé chez Jean-Patrick, l'ancien propriétaire d'Alizée & Arcane, à Liglet, aucune difficulté pour faire monter les juments !



Dès le lendemain, l'initiation à l'attelage a commencé, les vidéos sont disponible dans l'onglet Vidéos. Il ne nous reste que 8 jours pour finaliser la collecte et acquérir les colliers d'Alizée & Arcane, des contreparties en échanges ! ! !


We make the point! In detail the stay in St Benin d'Azy!

Because with the little worries of the last times (the mares that are not ready at the start, the drawbar of the trailer is incomplete, full of small details to adjust) we have tended to be too negative and see the bad side of things, but we want to live the opposite! Being positive and not stir up hatred in us ... We had a great time in St Benin d'Azy, and it's not because it gets complicated and we have to leave before April that we have to stay on bad experiences, so let's share everything, will be better =) Enjoy reading

Small precision, Kalyan & Kaes was at Mamie the week we moved.

The day of 21 February 2018 was the beginning of our new life, despite the hazards that happened to us, we managed to move the mares, chickens, Gulli, Java, and ourselves, thanks to Dominique, and perseverance Sebastien and Benoit's help. Arrival at 9:00 at the place of rental of the transport vehicle of the mares, the surprise, a van instead of a livestock, we advised, we went rent a truck dump to tow the van, and that's where Benoit came into play and allowed to rent and advance the fees! So we are back 13:45 to recover the van and so departure for Liglet, Jean-Patrick recover Alizée & Arkane, arrived around 16:00. The mares literally jumped into the van, they were eager to discover their new lives and come with us.

We arrived at St Benin of Azy around 22:30, a late arrival, so we discovered the small road to take them in their enclosures, opposite being Fauvette & Elma, two young mares.

Then Maya & Manu introduced us to our room, very friendly and we rested. So we stayed 10 days while waiting for the trailer is delivered (Eh yes always late). Kalyan & Kaes came back during this period. Sebastien gave a hand, we sawed wood together and got some logs in exchange! Small crops of vegetables too. Sebastien on his side prepared bread and brioche, we shared our food, and they too. Maya gave us clothes for the puppies, Manu an Italian style coffee maker as we were looking for. Finally, lots of nice little experiences!

Then the caravan arrived on March 2, finally rather the night before, we went to get the truck with Manu, he was lost in St Benin of Azy! So we waited for Jacques to unload the trailer, unloading the Romanian! With Manu we plan to prepare a space to be able to unload it properly, you can not imagine the pile of wood that was cleaned for that, but not with the rain the drivers did not want to risk and get bored, d elsewhere they had to leave with the help of the tractor! But here is the first surprise, the drawbar to harness the mares to the trailer is not complete, it must be finished by a metalworker! We will have it done as soon as possible. But it does not matter that it did not prevent us to settle down, good four days to straighten the trailer.

We mounted the stove recently to restore, the so-called high-temperature paint flakes a little, but eventually it gives a little charm to the stove, The solar panels are mounted, a little torn with the blue string, but good at least it works! So we have a little electricity and can share all that! the sink is mounted, but the pump not yet functional, yes we have a 12v pump, but the circuit of the trailer is 230v, in case we file an extension! We did not have fixtures either, and installed them later! For this, see the article "We settle!".

And here is the second surprise, the mares are not ready at the start, Jean-Patrick did not tell us it would be necessary to rework, take the time to get to know each other is one thing, being rework is another. So necessarily it started to complicate and created tension even, because we had not prepared to stay so long on the spot, an error on our part elsewhere! So we had to find a solution, since Manu does not want to rework the mares, and here space is precious, we can not stay very long. For that, see the article "Everything does not always happen as planned! ".

Well it is possible that in the middle of the horse, between professional opinions diverge and we start in the middle is not always easy.

So yes we did not go over his library, but at the time of the internet we unfortunately lose this habit and yes we could have invested more, then the first 10 days were quite hectic for us, we change life and so have brands to take too, cooking on a wood stove is a habit to take for example. We are criticized for not having taken the time with our mares, we have done it whenever possible, the weather is not always cool here, and the terrain is very quickly impassable. We were looking for an accompaniment, change of life, of environment, of even region, it is not done like that! Welcoming certainly, but here the time is precious, so not too much for us. Our life and way of seeing things is not easy to understand for sure, but it has cost us too to come here, to repatriate the mares, to deliver the trailer, so we have trust in Manu & Maya, otherwise we would not have done all that. It is a very good trainer, for skidding or breaking up, for rides in a carriage and to learn the basics of the team, but to accompany the rollers in a process of changing lives as we do, it must be necessary more time and patience. We would have preferred a refusal on his part to come here, train us and find other solutions. We are asked to leave quickly, but moving horses and a trailer is not like that! So we'll be leaving before April!

Evening news on 15 03 2018:

So we have found a solution, summarize the facts because apparently we are still struggling to express ourselves and make us understand correctly. We made mistakes, beginner mistakes of course. We did not do too much in the order, we bought the mares after the trailer, but it is true that we should have started with the! So first advice for future groomers: take the horses before the trailer!So we had the trailer delivered to our training site thinking that once finished we could leave.We are people who rely on mutual aid, trust, solidarity, in short we are naive, and assume it is what we want to show through our project, that it still exists precisely! So yes 2nd mistake the mares, we should have tried them, the person who sold them made a year of trailer, 3,3T about 700km so we trusted.The hiccups begin here, we still do not have our necklaces that we should receive shortly, and the drawbar is not complete so already it's gone wrong.At the halter, without the harness, after two tries it is difficult to place the mares at the drawbar (they have difficulty in setting foot, we just start to succeed after 3 weeks) So ok the mares would have was ready at the start it could have done it again. But suddenly their former job had to disgust a little, so we must take a little.If we really can not go with them, unfortunately we will be forced to change ... But stay positive, and for the moment it is assumed that it is possible.So 2nd advice for future trimmers, try the mares, or made a trial contract a month if it is not possible.These are our big mistakes, now we have to solve that. We do not stay in Saint Benin d'Azy, because we did not understand very well with our trainer. (And then the mares to rework it was not planned either). As you can see we operate mainly by the exchange, but it's not like that everywhere, we adapt of course, and paid our initiation to the team.It is not useless more, we were hard this morning, but the 3rd advice for the future rollers, if you know a person who makes the hitch (or even of old roulottier), take first the time to work a little with him (or her).So in order buy your mares, try them when buying, and take the time to know them, be close to people who are from the middle of the team and after the trailer. If we tell you all this, it is to avoid what happens to us ...We still managed to find a solution, or at least people believing in our project gave us a hand and gives us time ... So soon, 2nd chance for us, do not give up, if we had to give up at the slightest glitch, we would never have spent a night in our trailer ...We leave before the end of the month in the Jura, this was confirmed to us, a big thank you to the Courtois saddlery & the president of the Jura draft horses.(We will give their identities only with their agreements)Thanks to Emmanuel Gascard and his family, for their receptions, advice, even if sometimes our ways of thinking diverge and do not see things in the same way, They knew how to be patient with us, who are like children who learn everything.Good night We're sorry to hear that our articles do not please everyone, our way of seeing things does not please everyone either, but it's like that and we will not change for an appearance story, we get crazy about having naive, bisexual or that kind of thing, we just live and learn like children!

Original post of 24 February 2018

The day of Wednesday, February 21 was hectic to repatriate the mares at St Benin d'Azy, Emmanuel G. It started with a little misunderstanding and we ended up with a van instead of a livestock trailer! Yes two mares of features, well it weighs (about 1.6T)! Nothing would have been possible without Dominique Broc, who drove the vehicle with the van (who should have driven the livestock), and Benoit Marliac who allowed us to rent the truck! Finding a solution in 3 hours is not easy!The rest went well, we arrived at Jean-Patrick, the former owner of Alizée & Arcane, in Liglet, no difficulty to raise the mares!The next day, the introduction to the team began, the videos are available in the Videos tab.We only have 8 days left to finalize the collection and purchase the necklaces of Alizée & Arcane, exchange counterparties! ! !